Charly TISSIER

RETOUR - BACK

Né en 1959 Profession : technicien
Début en compétition en 1983 en slalom :
	Construction avec un copain d’une 4CV avec train AR R8 Gordini et moteur R12 G.
Après quelques courses en slalom en double monte dans la région  changement de discipline l’année suivante,
 direction l’AUTOCROSS, le reste de la « carrière automobile » ( plus de 20 ans…) sera fait en solo avec 
l’aide de Patrick Merlin de MECAPARTS.

	L’année suivante 1984, achat d’un chassis de buggy et montage d’un moteur de TOYOTA 1600 double AAC
 en tête récupéré à la casse en piteux état, BV MECATECHNIC, amortisseurs BILSTEIN.
 Après un an de course et de quelques ennuis de BV (les premières boites de vitesses à crabots…. ), le buggy
 sera vendu et partira au  GABON !!

	L’année suivante, Patrick me trouve une coque de Porsche 911 ( bien mûre..) qui sera entièrement 
remonteé durant l’hiver.Moteur 2 litres et BV d’origine, amortisseurs BILSTEIN.
Après une saison de course, le gabarit de la voiture n’étant pas adapté aux circuits de l’époque, la voiture sera revendue.

	L’année suivante, achat d’une épave de GOLF GTI groupe A qui sera remontée durant l’inter saison.
Moteur GTI 1600 GRA, BV GRA, autobloquant, amortisseurs BILSTEIN.
Après 4 saisons de courses, et beaucoup de courses en Championnat de  France l’auto sera revendue.

	L’année suivante, achat d’une AUDI 90 QUATTRO d’origine équipée d’un arceau .
En inter saison : Equipement de suspensions renforcées et d’amortisseurs BILSTEIN car l’auto est lourde.
Moteur 2 litres 136 CV d’origine. Après 1 saison de courses, le constat est que tout cela manque de chevaux,
 l’auto sera donc équipée d’un moteur d’Audi 200 turbo. L’auto marche nettement mieux et particulièrement 
au démarrage où la motricité est diabolique ! Après 2 saisons de bons et loyaux services en Championnat de  France,
 l’auto sera revendu pour prendre sa retraite sur un circuit terre.

	L’année suivante, achat d’une BMW 325 IX d’autocross avec un moteur cassé.
En inter saison : Montage d’un moteur 2 litres PIPO de supertourisme.
Moteur 2 litres 220 cv, BV M3 , suspension BILSTEIN.
Après 1 saison de courses, le constat est que le moteur manque cruellement de couple, l’auto sera complètement transfigurée
	 L’année suivante par le montage d’un moteur 2.7 « maison » copié sur le moteur 2L PIPO.
L’auto est métamorphosée !
	Les 3 années suivantes sont des années de réussite malgré quelques problèmes de tenue mécaniques du pont AV.
Les courses de Championnat de France s’enchaînent à un rythme infernal avec des places régulières dans le TOP 6,
 ce qui me permet de finir le championnat en 1997 à la 4 ième place à 10 petits points de la troisième marche 
du podium et ceci lors de la dernière course de la saison.
1996/97/98 resteront de « grosses » années où la pression était intense ou les déplacements étaient réalisés en 
camion 19 tonnes avec l’aide d’un copain JF comme les grosses écuries de course.
Après plusieurs saisons en Championnat de  France, l’auto sera revendu .

	L’année suivante, persuadé que le produit est bon, rachat d’une nouvelle caisse BMW 325 IX.
En inter saison : Montage d’un moteur BMW M5.
Moteur 3.8 litres 340 cv 42 mkg de couple, BV M3 , pont AV 505 TURBO, suspension BILSTEIN.
Dès les premières courses, l’auto est compétitive et fiable et facile à conduire : un tracteur….. 
L’expérience a joué….. Tout est bon dans l’auto, tous les points faibles de l’ancienne voiture ne sont que des vieux souvenirs. 
Néanmoins, un autre challenge me trotte dans tête : on commence à se faire vieux, comment garder un pied dans la compétition,
 il faut penser à sa reconversion après 20 ans de courses : objectif : passer de l’autre coté de la barrière et devenir
 Directeur de course FFSA : il faut gravir tous les échelons un à un ( commissaire, chef de poste, commissaire sportif, 
directeur de course ).

	En 2001, la décision est prise :
 Je vends la voiture, je nettoie le garage et range la combinaison de pilote. Objectif : Directeur de course.
3 mois après la vente de la voiture, le garage est propre ( trop propre !) ; ça peut plus durer : un jour coup de folie : 
j’achète une 306 T3F qui reviens d’une saison mouvementée de trophée ANDROS.
2003 : Après un an de travaux l’auto est refaite à neuf.
Moteur 21 TURBO SODEMO 340 cv ( ex TARRICO), BV SADEV , suspension DYNAM MOTEUR.
Première sortie : Allogny : 4 ème temps des essais.
L’auto est compétitive.
2004 : L’objectif est de faire les plus belles courses du Championnat de France d’Autocross.
Le 16 mars 2004, j’ai obtenu, après avoir gravis un à un tous les échelons, mon examen de DIRECTEUR de course.
Ce qui fait qu’en 2004 : je possède 3 licences :

	1 licence de pilote 
	1 licence de commissaire sportif
	1 licence de directeur de course

Pas mal pour un gars qui voulait arrêter !!!

VOITURE



LEGENDS CAR ( USA )

- Motorisation : YAMAHA XJR 1300 CM3
- Puissance : 150CV à 10 800 RPM
- V. max : 210 Km/h
- Boîte : Séquentielle 5 rapports
- Accélération : De 0 à 100 km/h en 3,7 Sec
- Option Moteur : Kit refroidissement Liquide
- Châssis : Tubulaire
- Pneus : Pneus MAXXIS LCC Edition
- Freins : Disques BREMBO / Plaquettes FERODO Legend Car EDITION
- Poids à vide : 480 à 520 Kg (variable selon les modèles)
- Poids réglementaire pilote à bord : 620 kg
- Longueur : 3,20 m
- Largeur : 1,52 m
- Hauteur : 1,20 m
- Carrosserie : Polyester / 10 Modèles au choix FORD - CHEVY - DODGE

PALMARES

Saison 1983 : Slalom sur 4CV proto moteur R12 Gordini.
Saison 1984 : Autocross FFSA sur buggy 2RM TOYOTA 1600.
Saison 1985 : Autocross FFSA sur PORSCHE 911 2 RM 2 Litres .
Saisons 1986 à 1989 : Autocross FFSA sur Golf GTI 2RM 1600 .
Saison 1990 : Championnat de France Autocross FFSA sur AUDI 90 QUATTRO 2.2 Litres.
Saisons 1991 à 1994 : Championnat de France Autocross FFSA sur AUDI 90 QUATTRO2.2 Litres TURBO.
Saisons 1995 à 1999 : Championnat de France Autocross FFSA sur BMW 325 IX 4x4 2.7 Litres.
Saisons 2000 et 2001 : Championnat dce France Autocross FFSA sur BMW 325 IX 4x4 3.8 Litres moteur M5.
Saisons 2003 et 2004 : Championnat dce France CF Autocross FFSA sur Peugeot 306 T3F 4x4 moteur 21 turbo SODEMO.
Participations à plus de 200 épreuves d’autocross en 20 ans de courses.
Meilleur résultat : Quatrième au Championnat de France d’Autocross en 1997.

LES PHOTOS



LES SPONSORS


LA PRESSE